À la veille de la Journée Internationale de la Jeunesse, le 11 août 2016, les RoverReps avaient une mission très spéciale. L’UNESCO les recevait au sein de son siège, à Paris, pour une journée entière de temps de réflexions sur l’implication des jeunes face aux défis que notre monde doit relever.

Après une préparation menée avec les RoverReps et la Planning Team, les routes et l’arrivée au Camp Central, il était temps de faire porter la voix de la jeunesse scoute au sein d’une entité significative dans l’Education. L’évènement a été inauguré par l’Envoyé spécial des Nations Unies pour la jeunesse, Ahmad Alhendawi, et par Golda El-Khoury, chef de section des politiques publiques et du renforcement des capacités, du Secteur des Sciences Sociales et Humaines. Les RoverReps ont assisté à des discours intenses et remplis d’espoir. « Les jeunes sont tellement ouverts d’esprit et productifs que nous ne devons pas passer à côté de leurs idées », Golda El-Khoury. La configuration du futur ne tient qu’à ces jeunes, qu’ils soient déjà engagés ou non. À eux de prendre les responsabilités qui leur tiennent à cœur et de s’épanouir en tentant de changer le monde. Qu’ils n’oublient pas que c’est à n’importe quelle échelle que le changement s’effectue. D’abord au niveau local puis régional et enfin international, la moindre action a son importance et son impact. « À l’échelle mondiale, nous faisons face à des défis profonds et interconnectés. Contribuez au changement en gardant cette idée en tête et vous deviendrez des citoyens du monde », Ahmad Alhendawi. Face à des phrases et des concepts grandioses au premier abord, les jeunes ne doivent pas sous-estimer leurs connaissances et expériences. Chacun a sa place dans tous les endroits du monde. Des sièges les attendent au Parlement, à l’UNESCO, pour prendre des décisions afin de ne pas compromettre leurs droits et de les mettre en valeur.

L’UNESCO est un participant actif à la conception des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD), formant un programme universel et ambitieux. Des chefs d’État et de gouvernement, des hauts responsables des Nations Unies et des représentants de la société civile ont adoptés les ODD. La mise en œuvre et l’atteinte des objectifs reposent désormais sur les scouts et plus largement les jeunes, définis comme pionniers de l’engagement et de la prise de décision. La moindre contribution est la bienvenue. Nous ne pouvons pas aider tout le monde mais tout le monde peut aider quelqu’un. Golda El-Khoury insiste également sur le fait d’utiliser les médias et toute l’information à disposition d’une manière intelligente, de réfléchir et d’agir sur des problématiques qui ne concernent pas seulement les jeunes mais tous les profils du monde.

Durant cette expédition à l’UNESCO, étaient également présents Joao Armando, président du Comité Mondial du Scoutisme, et Nicola Grinstead, présidente de l’Association Mondiale des Guides et des Eclaireuses. Ce premier met en avant « l’apprentissage à la vie en communauté pour permettre à chacun d’être conscient de sa propre contribution et celle des autres. » Un principe partagé par l’AMGE : « Prenez le contrôle de votre histoire, personne ne l’écrira à votre place. »

La finalité concrète de cette mission a été l’élaboration de A à Z de la Rovers Voice, une déclaration de la jeunesse présentée à la Cérémonie d’Engagement du dimanche 13 août, dernier jour du Camp Central et du Roverway 2016.